Il Tartufo

Théâtre
du 11 au 15 • 05 • 2022
#Molière
#Naples
#Comédie
#Italien

Le second Tartuffe de la saison est un Tartufo. En miroir à la mise en scène spectrale de Macha Makeïeff, Jean Bellorini signe un spectacle drôle, virevoltant et… italien. Lui qui n’a jamais monté Molière se lance dans l’aventure avec les acteurs du Théâtre National de Naples. Molière en langue italienne est une curiosité à ne pas manquer. Le regretté Carlo Repetti, qui a notamment dirigé le Théâtre National de Gênes, a conçu pour l’occasion une traduction tout en rythme, dans le respect de la rime. Son texte sonne comme un hymne à l’envie de vivre libre, sans figure verticale. L’humour immédiat, tranchant, ne diminue en rien la force du propos. Tout tend au contraire à affirmer la nécessité d’une rébellion clairvoyante : la dénonciation des dérives de l’Église, le rappel que la culture et le savoir permettent de lutter contre la peur d’une société nouvelle, la critique de la médiocrité humaine.

L’action aura lieu dans une immense cuisine, aujourd’hui, où se croiseront des figures types de la comédie italienne. Comme les personnages, nous assistons en spectateurs à une immense entreprise de faillite collective. Mais la force de vie et le renouveau promis notamment par la jeunesse ouvrent une brèche dans l’obscurité. Dans cette pièce où le rire est une arme contre la bêtise, on découvre que Molière chante aussi le plaisir de la vie et la joie d’être ensemble, à tout prix.

Enrichi par ses expériences de mise en scène avec les troupes du Berliner Ensemble en Allemagne ou du Théâtre Alexandrinski à Saint-Pétersbourg, Jean Bellorini a accepté l’invitation du Théâtre National de Naples. Présenté en dernière partie d’une saison sous le signe du Centenaire, ce Tartufo est une manière de renouer avec la tradition européenne et internationale du TNP. Des années 1960 à 1990, des liens forts avaient en effet été établis avec des théâtres italiens, suisses, russes ou allemands ; de nombreuses productions étrangères étaient programmées. Cette démarche de décentrement, inséparablement poétique et politique, est intimement défendue par Jean Bellorini pour son TNP. Une tentative d’alchimie entre l’ici et l’ailleurs qu’aurait sans doute appréciée Molière, dont nous fêtons cette année le 400e anniversaire.

Lieu

Théâtre National Populaire (TNP)
8 place Lazare-Goujon, 69100 Villeurbanne
04 78 03 30 00
billetterie(at)tnp-villeurbanne.com
https://www.tnp-villeurbanne.com/

Tarif

Cet événement est éligible au Pass Culture

Organisateur

Théâtre National Populaire

Et aussi

le 23 • 05 • 2022 de 19:19 à 20:45
Théâtre
le 24 • 05 • 2022 de 19:19 à 20:30
Théâtre
le 25 • 05 • 2022 de 19:19 à 20:30
Théâtre
Partager